Consultations à Lausanne et par visio-consultation

 

Du traumatisme complexe vers la résilience

Avec l’approche centrée solution

En tant que professionnel de la relation d’aide (thérapeute, psychologue, coach, enseignant, éducateur, professionnel du domaine psycho-social, professionnel de la santé), vous souhaitez développer une pratique « sensible au traumatisme complexe » afin d’être mieux à même de pouvoir répondre adéquatement à des personnes qui ont souvent de la peine à établir une relation de confiance, et les aider ainsi à avancer vers la résilience? 

« L’absence d’un « attachement sécure » dès la petite enfance est l’une des pires choses qui puissent arriver à un être humain »  

Pete Walker

Le traumatisme complexe est dû à des situations traumatiques répétées ou prolongées, notamment la violence physique ou psychologique répétée dans l’enfance, lorsque l’évènement traumatisant a été présent très souvent ou qu’il a menacé de se reproduire à tout instant durant une longue période (violence intrafamiliale, violence psychologique, négligence émotionnelle, abus sexuels p. ex.). Comme dans le cas du traumatisme dit « simple » (dû à un évènement dit « traumatique » isolé, à savoir un évènement lors duquel une personne est confrontée à la mort ou à la peur de mourir, ou lorsque son intégrité physique ou psychique ou celle d’une personne proche physiquement ou affectivement a pu être menacée), dans le cas du traumatisme complexe aussi, les facultés du psychisme sont dépassées.

Le traumatisme complexe est souvent difficile à reconnaître: en effet, il peut être dû à des évènements qui, pris isolément, peuvent parfois à première vue paraître insignifiants. Son caractère sournois le rend  particulièrement destructeur: en effet, les diverses conséquences du traumatisme (hyperréactivité avec sursauts, hypervigilance, troubles du sommeil, troubles de la concentration, réminiscences, avec réveils de la mémoire traumatique, accompagnés et de symptômes désagréables tesl qu’anxiété, sentiment d’impuissance, découragement, déprime, lassitude, solitude, cauchemars), la dissociation (déni, amnésie traumatique), l’évitement, les tentatives mises en place pour supporter la souffrance (dépendances de toutes sortes p. ex.) la répétition des schémas (revictimisation) couplées à la difficulté à comprendre la situation (qui engendre colère, honte, culpabilité pathologiques) peuvent nourrir de terribles cercles vicieux qui peuvent assombrir des dizaines d’années de vie.

Le traumatisme complexe est encore peu connu, mais touche, de près ou de loin, une grand part de la population. En effet, la maltraitance infantile (physique, psychologique et abus sexuels) est fréquente. Même si les statistiques précises font défaut pour différentes raisons (chiffres occultes, absence de définition, etc.), les faits sont irréfutables (https://www.kinderschutz.ch/media/yufis3ju/kss_leitfaden_1_fr_261020_web.pdf). Quelques chiffres: la maltraitance affective pourrait toucher près de 20% des enfants en Allemagne, les abus sexuels et la maltraitance physique plus de 10%. Au total 10% des Français déclarent avoir été victimes d’inceste (https://facealinceste.fr/blog/dossiers/le-nouveau-chiffre-de-l-inceste-en-france).

Un des principaux dilemmes du traumatisme complexe est que le désir de relation de la personne traumatisée est en opposition directe avec sa mémoire, qui dit que les relations sont dangereuses, ce qui en fait un défi particulièrement ardu pour tout professionnel de la relation d’aide.

Cette forme de traumatisme est donc complexe, oui, dans tous les sens du terme, dans toute sa splendeur, hélas…

L’approche centrée solution est particulièrement adaptée

Je suis si heureuse d’avoir découvert l’approche centrée solution. Et chaque jour, je comprends mieux pourquoi j’ai eu le coup de foudre pour cette approche thérapeutique . Elle est l’exact contraire des violences psychologiques et des terribles cercles vicieux induits par les symptômes du traumatisme complexe :  elle part du principe que malgré la complexité des symptômes, au cœur de chaque personne il y a des ressources à activer pour lui permettre de s’en sortir, pas à pas.

L’approche centrée solution est particulièrement adaptée pour aider les personnes ayant vécu de la violence psychologique et souffrant de traumatismes complexes. En effet, cette approche est l’exact contraire de ce que vivent bien trop souvent ces personnes et permet de :

  • sortir les victimes du silence, libérer la parole, plutôt que de les enfermer dans un silence mortifère dû à la méconnaissance de ces troubles et aux tabous qui les entourent encore bien souvent
  • leur montrer de la compréhension pour leur souffrance, plutôt que de les laisser dans la honte
  • écouter leurs besoins, leurs envies, plutôt que d’être la xème personne qui leur dit ce qu’ils doivent faire “pour leur bien”
  • mettre en évidence leurs ressources, leurs réussites passées, plutôt que de leur rappeler leurs échecs dont ils souvent bien trop conscience et qui les découragent, leur font honte.
  • les aider à développer leurs propres solutions, vérifier, dans un dialogue respectueux, que celles-ci sont réalistes.
  • nourrir un cercle vertueux, et aider ainsi à avancer vers la résilience

Objectifs

  1. Comprendre ce qu’est la violence sournoise, la violence psychologique
  2. Se sensibiliser au traumatisme complexe et ses conséquences: hyperréactivité, avec sursauts, hypervigilance, troubles du sommeil, troubles de la concentration, réminiscences, avec réveils de la mémoire traumatique, accompagnés et de symptômes désagréables tesl qu’anxiété, sentiment d’impuissance, découragement, déprime, lassitude, solitude, cauchemars), la issociation (déni, amnésie traumatique), l’évitement.
  3. Comprendre les différents facteurs qui nourrissent les cercles vicieux induits par le traumatisme complexe
  4. L’approche centrée solution dans les cas du traumatisme complexe

 

Détails

Date: 1 avril 2023, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Nombre d’heures:6

Lieu: CPO (Ch. Beau-Rivage 2, 1006 Lausanne, www.cpo-ouchy.ch)

Prix: 200.- pour la journée de cours (total)

Inscription 30 jours avant le cours: déduction de 10%

Annulation possible jusqu’à sept jours avant le début du cous, remboursement des coûts après déduction de 5% de frais administratifs

Si le nombre de participants est jugé insuffisant pour des raisons pédagogiques, orientation-solution se réserve le droit d’annuler la formation dix jours avant la date prévue. Dans le cas d’une annulation, les montants versés seront remboursés intégralement dans un délai de 30 jours.

Remarque: il est conseilllé d’avoir suivi la formation « Bases de l’approche centrée solution » avant de suivre cette formation-ci.

Modalité d’inscription: par E-Mail à USila@imagine-que.ch

Intéressé(e) par cette formation ?